0

Sri Lanka . Anurâdhapura . Temples . Jour 13

Après un bon petit déjeuné, départ de Tricomalee pour Anarâdhapura.

Il nous aura fallu seulement 2h de route en voiture depuis Sigiriya pour arriver à Anarâdhapura. Il fait particulièrement chaud, le soleil nous brûle. !

La ville d’Anuradhapura est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et porte le nom officiel de Ville sacrée d’Anuradhapura ; elle fut la capitale du Sri Lanka du 3e siècle avant J.C au 10e siècle après J.C. Elle est connue pour ses vestiges d’une ancienne civilisation cinghalaise. C’était la troisième capitale du royaume de Rajarata , après les royaumes de Tambapanni et d’ Upatissa Nuwara.

Pendant la guerre civile (1983 à 2009), la ville a servi de base pour les Cingalais contre les Tigres Tamouls. Aujourd’hui, Anuradhapura reste l’une des villes de pèlerinage bouddhiste les plus sacrées du pays.  Les monastères environnants couvrent une superficie de plus de 40 km².

Les temples sont rassemblés dans l’Ancien Anuradhapura, il faut être véhiculé ou à minima en vélo pour circuler tellement c’est immense. À l’arrivée il faut acheter un ticket : 25$ par personne, il y a une réduction pour les enfants de 0 à 5 ans, on a rajeuni de 3 ans Manoha. Les locaux ne paient pas d’entrée, ils s’y rendent pour se recueillir, seuls les touristes paient les entrées des temples (qui sont excessivement cher). 

Sous une chaleur écrasante et humide, 38 degrés à l’ombre, nous commençons notre visite.

Ruines d’Anuradhapura, berceau du bouddhisme

L’histoire et l’existence d’Anuradhapura remontent au IVe siècle avant J-C.  Anuradhapura abrite aujourd’hui des ruines de forteresse, des palais, des temples, et des stupas. Les ruines d’Anuradhapura représentent le berceau du bouddhisme.

Pour visiter les temples nous devons nous déchausser, la pierre brûlante nous brûle les pieds c’est intenable, disons que si l’on reste plus de 5 secondes on a les pieds brûlés. Des tapis sont disposés un peu partout, l’objectif étant de marcher le plus vite possible entre chaque, voir courir si la distance est de plus 10 mètres. On y va, on ne se dégonfle pas ! Des points d’eau permette de rafraîchir le pied et courir jusqu’au prochain endroit protéger du soleil !

Règne ici une atmosphère de paix et de sérénités, je suis quasiment la seule touriste ! C’est un sentiment incroyable, mais paradoxalement c’est si triste de savoir ce pays délaissé qui s’enfonce dans la misère…

Les temples sont magnifiques, il a énormément de fidèles qui se recueillent, parmi eux les singes se baladent. Ils sont d’une autre espèce que ceux que nous avons croisés jusqu’à maintenant, ce sont des Langur gris.

L’Abhayagiri Vihara

L’Abhayagiri Vihara est l’une des structures les plus belles, c’est aussi le lieu où vit une fraternité de moines bouddhistes qui conservent leurs archives, leurs traditions et leur mode de vie.

Ruwanweliseya

Le stupa Ruwanweliseya est l’un des plus grands stupas ou dagobas, qui se trouve au cœur de la ville d’Anuradhapura. Il a été construit par le roi Dutugamunu, salué comme le héros de l’île. Le stupa Ruwanweliseya est également connu sous le nom de stupa Maha, c’est l’une des structures les plus ornées du peuple du Sri Lanka. Considérée comme sacrée par de nombreux bouddhistes du monde entier, il est censée contenir des reliques de Bouddha.

Lovamahapaya

Le palais d’airain ou Lovamahapaya est un palais vieux de 2000 ans construit par le roi Dutugemunu au 2ème siècle avant JC. Ce palais avait 1600 colonnes de pierre qui supportaient neuf étages atteignant qui abritait 1000 chambres. Il est également connu sous le nom de Brazen Place en raison des tuiles de bronze utilisées sur son toit.

Une petite collation avant de partir

Lunch au bord de la piscine

Lunch légé à base de fruits que nous avons achetés sur le chemin, puis session piscine pour se rafraîchir.

Le lac d’Anuradhapura

17h30, la chaleur se dissipe un peu, juste assez pour nous permettre d’aller nous balader le long du lac, ou nous assistons à un superbe couché de soleil. Le bémol, il a des tas de détritus qui gisent au sol. Au détour de la rue nous croisons une vache qui se ballade.

Diner

Au retour, nous réservons notre logement pour demain, et on enchaine sur un super apéro avec notre ami Ashan et les locaux. Un moment festif et de partage, que Mano et moi avons particulièrement apprécié. 

Concert local improvisé

Nous avons dormi au frais, mais même avec l’air conditionné réglé à 16 degrés nous ressentions tout de même la chaleur ! 

Tags:
/*google analytics*/